Sébastien Chauvin (2019)

Le donné et le construit dans les débats sur le genre, la race et la filiation

Pp. 235-248 in Le jeu et la règle. Rencontres Recherche et Création du Festival d’Avignon. Edited by Catherine Courtet, Mireille Besson, Françoise Lavocat and Alain Viala, Paris, CNRS Editions, 2019.

Dans le double contexte culturel de la montée du fétichisme biologique et de la popularisation croissante d’appréhensions performatives de l’identité, ce chapitre se demande comment expliquer la solidification simultanée et la coexistence actuelle de ces deux régimes de véridiction. Il examine leur tension apparente dans les domaines respectifs du genre, de la race et de la filiation.

Il développe l’hypothèse que la subjectivité et la biologie, ces deux nouveaux prétendants au siège de l’identité, sont des sources de vérité interdépendantes et similairement contemporaines. Non seulement l’une n’est pas en train de disparaître au détriment de l’autre, mais elles tendent historiquement à émerger et triompher ensemble, si bien que leur existence s’avère inséparable de leur concurrence. Plutôt que de décréter qu’il s’agit de deux régimes incompatibles, le chapitre propose des éléments pour comprendre ce que signifie leur articulation progressive au sein d’une nouvelle stratification du sujet. Il met au jour les hiérarchies ontologiques que dessine cette stratification – entre objectivité et subjectivité, essence et performance, jeu et sérieux, juridique et biologique – et interroge leurs implications sociales, politiques et épistémologiques.